Après avoir fait mes premières armes avec un 114/900 de grande surface, j'ai vite été limité par les capacités de l'engin :o)

En 2001, un télescope de type Dobson de 200 millimètres arrive dans la famille (merci maman). L'absence de monture lourde (il s'agit simplement d'un socle en bois) me permet d'acquérir un diamètre déjà respectable pour un prix raisonnable. Le gros avantage du bébé c'est que l'installation se fait en 5 minutes, chrono à l'appui, très pratique lorsqu'il fait -10°C dehors et qu'il faut tout remballer... Je suis déjà dans mon lit alors que les copains sont encore dehors à plier ;o) En revanche, dès que l'on veut observer les planètes à fort grossissement, c'est sûr que c'est beaucoup moins pratique, mais avec un peu d'entraînement, on s'y fait très vite.

 

Le Dobson est un instrument idéal pour l'observation visuelle du ciel profond. Couplé à mes oculaires grand champ Hypérion, c'est un vrai régal :o)

 

Même si le piqué est moindre qu'avec une lunette, j'observe également les étoiles doubles avec le Dobson... les couleurs des composantes sont plus flagrantes dans le 200 et certaines binaires serrées sont accessibles.

 

Le télescope Dobson , par définition, se place bêtement sur une simple monture azimutale. Le tube se pose simplement sur un socle en bois

 

Le miroir de 200mm est en Pyrex et l'araignée du secondaire offre une obstruction centrale raisonnable de 0.28.

 

Les Dobsons 200 vendus aujourd'hui sont munis de porte oculaires au coulant 50.8mm. Malheureusement, mon télescope est déjà âgé, et à l'époque seul un porte oculaire de 31.75 était livré avec... mais ça n'est pas trop grave, il marche très bien quand même.

 

La mise au point est motorisée à l'aide d'un AccuFocus Orion.

 

Avec le chercheur améliorer, le viseur telrad et les oculaires assez lourds, le télescope était devenu difficile à équilibrer. Seule solution, ajouter un contrepoids réglable...

 

...et des patins anti dérapants afin d'éviter au tube de s'écrouler en avant ou de se remettre en position verticale :o)

 

Petit gadget très utile : une tablette pour ranger les oculaires vissée sur le socle :o)

 

A l'aide de colliers fabriqués par mon camarade Patrick, le tube du Dobson peut être installé dans l'observatoire sur la monture...

 

Escabeau obligatoire, surtout lorsque l'on pointe au zénith :o) L'observation devient alors très confortable, plus besoin de rattraper toutes les deux minutes. L'observation de petites nébuleuses planétaires et des planètes à fort grossissement devient alors très intéressante.

 

 

Récapitulatif

Type
Newton
Diamètre
200mm
Focale
1200mm
Rapport F/D
6
Pouvoir séparateur théorique
0.6"
Magnitude limite
13.6
Clarté
1144x
Grossissement mini
33x
Grossissement maxi
400x
Obstruction centrale
0.28
Coulant
31.75mm
Type de miroir
Pyrex
Longueur du tube
1 mètre
Poids du tube
Poids de l'ensemble (avec socle)